nid de bourdon

Source image : Adobe Stock

Nid de bourdons au jardin ? Actions efficaces pour y faire face !

Vous avez découvert un nid de bourdons dans votre jardin et vous ne savez pas comment réagir ? Pas de panique ! Dans cet article, nous allons vous présenter différentes actions efficaces pour faire face à cette situation tout en préservant la biodiversité. En effet, les bourdons sont des insectes pollinisateurs essentiels pour notre environnement et il est important de les protéger.

Identifier le type de bourdons et leur nid

Tout d’abord, il est essentiel de savoir que tous les bourdons ne sont pas dangereux et que leurs piqûres sont rares. Cependant, certaines espèces peuvent être plus agressives que d’autres, notamment si elles se sentent menacées. Il convient donc de bien identifier le type de bourdons présents dans votre jardin ainsi que le type de nid.

Les différents types de bourdons

  • Bourdons terrestres : Ces espèces construisent généralement leur nid sous terre ou au ras du sol, dans des cavités naturelles comme des trous de souris ou de mulots. Ils sont assez dociles et peu agressifs envers l’homme.
  • Bourdons aériens : Ces espèces préfèrent construire leur nid en hauteur, généralement dans les arbres ou les buissons. Ils peuvent être plus agressifs s’ils se sentent menacés, mais cela reste exceptionnel.
  • Bourdons parasites : Ces espèces n’ont pas de nid propre et envahissent ceux d’autres bourdons pour pondre leurs œufs. Ils sont généralement moins nombreux que les autres espèces et ne présentent pas de danger particulier pour l’homme.
Lire aussi :  Comment bien choisir vos arbres fruitiers,

Reconnaître un nid de bourdons

Le nid des bourdons est souvent constitué de cellules en forme de coupelle dans lesquelles la reine pond ses œufs. Il peut être composé de matériaux divers tels que des brindilles, de la mousse ou du papier mâché, et sa taille varie en fonction de la colonie qui peut compter de quelques dizaines à plusieurs centaines d’individus.

Comment faire face au nid de bourdons dans votre jardin ?

Laisser le nid en place si possible

Si le nid ne présente pas de danger pour vous et votre famille (par exemple s’il est situé loin des zones de passage ou des aires de jeux), le plus simple et écologique est de le laisser en place. Les bourdons participent activement à la biodiversité en pollinisant les fleurs de votre jardin et en régulant les populations d’insectes nuisibles. De plus, une colonie de bourdons ne vit qu’une saison ; les ouvrières mourront naturellement à l’automne, tandis que la reine hibernera ailleurs et fondera une nouvelle colonie l’année suivante.

Lire aussi :  Le rôle des oiseaux dans votre jardin

Déplacer le nid avec précaution

Si le nid est situé près de votre habitation ou dans un endroit fréquenté, vous pouvez envisager de le déplacer. Pour cela, il est recommandé de faire appel à un professionnel qui saura manipuler les bourdons et leur nid avec précaution. Notez que cette opération doit être réalisée de préférence la nuit, lorsque les bourdons sont moins actifs.

Utiliser des répulsifs naturels

Pour éloigner les bourdons de certaines zones de votre jardin sans nuire à leur colonie, vous pouvez opter pour des répulsifs naturels tels que :

  • Le vinaigre blanc : Pulvérisez-en sur les surfaces où vous souhaitez repousser les bourdons. Attention toutefois à ne pas en mettre sur vos plantes, car il peut les abîmer.
  • L’huile essentielle de lavande : Diluez quelques gouttes dans de l’eau et vaporisez le mélange autour du nid ou sur les zones à protéger.
  • Les plantes répulsives : Certaines espèces comme la citronnelle, la menthe poivrée ou le géranium sont réputées pour éloigner les bourdons et autres insectes. Plantez-les autour des zones à protéger pour créer une barrière odorante.

Que faire en cas de piqure de bourdon ?

Bien qu’elles soient rares, les piqûres de bourdons peuvent survenir, notamment si l’on manipule le nid sans précaution ou si l’on dérange involontairement les insectes. En cas de piqure, voici quelques conseils pour soulager la douleur et éviter les complications :

  1. Retirer le dard s’il est encore présent dans la peau avec une pince à épiler ou en raclant la surface avec un objet plat (carte bancaire, ongle).
  2. Nettoyer la zone piquée avec de l’eau froide et du savon puis désinfecter.
  3. Appliquer une poche de glace enveloppée dans un linge propre pour réduire l’inflammation et la douleur.
  4. Prendre un antalgique en cas de douleur intense et/ou un antihistaminique en cas de réaction allergique.
  5. Consulter un médecin en cas de réaction allergique importante, de difficultés respiratoires ou si la piqure se situe près des yeux, de la bouche ou de la gorge.
Lire aussi :  Orages violents : risque-t-on la foudre avec un récupérateur d'eau de pluie dans son jardin ?

En somme, face à un nid de bourdons dans votre jardin, il est important de privilégier des solutions respectueuses de ces précieux pollinisateurs tout en assurant la sécurité de votre famille. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel si vous avez besoin d’aide pour identifier les bourdons, déplacer leur nid ou gérer une piqure.

Photo of author

A propos de l'auteur

Bonjour, je m'appelle Eugène et j'ai 67 ans. Je suis un jardinier passionné et bricoleur, dévoué à mon potager où je cultive divers légumes avec soin. Attaché à la terre, j'allie mes compétences en bricolage pour enrichir mon jardin, le rendant productif et accueillant. Chaque plante a sa propre histoire et invite à la contemplation de la nature.