piscine hors sol

Source image : Freepik

Propriétaires de piscines hors-sol : La règle des trois mois que vous devez absolument suivre cet été !

L’été est enfin là, et avec lui, la tentation d’installer une piscine hors-sol dans notre jardin pour profiter des beaux jours. Si ces piscines sont pratiques et abordables, il est important de connaître les réglementations qui les entourent. Dans cet article, nous allons vous présenter les principales règles à respecter pour éviter les mauvaises surprises.

Piscine hors-sol : la réglementation à respecter

Tout d’abord, il existe quelques règles de base concernant l’installation et l’utilisation des piscines hors-sol. Selon la législation française, toute piscine hors-sol ayant une superficie supérieure à 10 m2 doit être déclarée en mairie. Cette déclaration doit être effectuée au moins un mois avant le début des travaux d’installation.

De plus, la piscine doit respecter certaines conditions pour ne pas être soumise à une taxation spécifique. En effet, si votre piscine dépasse certaines dimensions, elle peut-être considérée comme une construction fixe et donc soumise à la taxe d’aménagement. Pour éviter cela, il convient de respecter la règle des trois mois.

Lire aussi :  L'essentiel à savoir sur les systèmes de sécurité maison

La règle des trois mois : une condition essentielle

La règle des trois mois stipule que la piscine doit être démontable et ne pas rester en place plus de trois mois par an. Ainsi, même si votre piscine a une superficie supérieure à 10 m2, elle ne sera pas soumise à la taxe d’aménagement si elle respecte cette condition.

Il est important de noter que cette règle s’applique également aux piscines enterrées ou semi-enterrées. Toutefois, ces dernières nécessitent généralement un permis de construire et sont donc soumises à des réglementations plus strictes.

Les autres règles à connaître

Outre la règle des trois mois, il existe d’autres règles à respecter pour installer une piscine hors-sol en toute légalité :

  • Respecter les distances avec les limites de propriété : selon le code de l’urbanisme, la piscine doit être installée à au moins 3 mètres des limites de propriété.
  • Tenir compte des servitudes : certaines servitudes (droits de passage, canalisations, etc.) peuvent empêcher l’installation d’une piscine hors-sol. Il convient de vérifier auprès du service d’urbanisme de votre mairie si votre terrain est concerné.
  • Veiller à la sécurité : pour prévenir les risques de noyade, il est recommandé d’installer des dispositifs de sécurité autour de la piscine, comme une barrière de protection ou une alarme.
Lire aussi :  Télétravail : quand les cambrioleurs frappent à l'heure EXACTE où vous vous y attendez le moins

En résumé…

Pour profiter pleinement de votre piscine hors-sol cet été, voici les principales règles à respecter :

  1. Déclarer votre piscine en mairie si elle a une superficie supérieure à 10 m2.
  2. Respecter la règle des trois mois pour éviter la taxe d’aménagement.
  3. Tenir compte des distances avec les limites de propriété et des éventuelles servitudes.
  4. Installer des dispositifs de sécurité autour de la piscine.

N’oubliez pas que le respect de ces réglementations vous permettra de profiter sereinement de votre oasis d’été et d’éviter les mauvaises surprises du côté du portefeuille. Alors, n’hésitez plus et plongez dans le grand bain !

Photo of author

A propos de l'auteur

Bonjour, je m'appelle Eugène et j'ai 67 ans. Je suis un jardinier passionné et bricoleur, dévoué à mon potager où je cultive divers légumes avec soin. Attaché à la terre, j'allie mes compétences en bricolage pour enrichir mon jardin, le rendant productif et accueillant. Chaque plante a sa propre histoire et invite à la contemplation de la nature.