ma prime renov

MaPrimeRénov’ 2024 : fin des aides pour certaines chaudières et hausse des montants !

Les changements prévus pour MaPrimeRénov’ en 2024

Les changements prévus pour MaPrimeRénov’ en 2024 vont profondément modifier le paysage de la rénovation énergétique en France. Avec un budget doublé et une réorientation des aides, il est temps de faire le point sur les montants, les travaux éligibles et les enjeux pour les particuliers et les professionnels.

Un budget revu à la hausse

L’une des annonces phares du gouvernement français est l’augmentation du budget alloué à MaPrimeRénov’, qui passera de 2,4 milliards d’euros à 4 milliards d’euros en 2024. Cette hausse témoigne de la volonté de l’État de soutenir davantage les travaux de rénovation énergétique chez les particuliers, afin de répondre aux enjeux environnementaux et de réduction des consommations énergétiques.

Des aides modifiées pour les ménages modestes et très modestes

Le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité connaîtra une première hausse dès le 1er octobre 2023, avec une augmentation du taux de financement pour les ménages très modestes et modestes. Cela permettra à ces foyers de bénéficier d’un soutien accru pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique et ainsi améliorer leur confort tout en réduisant leur facture énergétique.

Une réorientation des travaux éligibles

Parmi les changements annoncés, certains travaux énergétiques ne bénéficieront plus de la prime MaPrimeRénov’. C’est le cas notamment des nouvelles chaudières à gaz, dont la promotion sera stoppée au profit d’autres solutions moins émettrices de gaz à effet de serre.

À l’inverse, les aides pour l’installation de pompes à chaleur seront renforcées, afin d’inciter davantage les particuliers à opter pour ce type d’équipements, plus respectueux de l’environnement et offrant un meilleur rendement énergétique.

Les fraudes, un enjeu toujours présent

Le gouvernement n’a pas encore abordé la question des fraudes liées au dispositif MaPrimeRénov’, qui sont estimées à 92 millions d’euros pour 2021. Il est essentiel pour les pouvoirs publics de mettre en place des mesures visant à lutter contre ces pratiques, afin de garantir que les fonds alloués à la rénovation énergétique soient utilisés à bon escient et profitent réellement aux ménages concernés.

Ce qu’il faut retenir des changements à venir

En synthèse, les modifications prévues pour MaPrimeRénov’ en 2024 traduisent une ambition renouvelée du gouvernement français en matière de soutien à la rénovation énergétique. Avec un budget doublé, une aide accrue pour les ménages modestes et très modestes et une réorientation des travaux éligibles vers des solutions plus écologiques, il s’agit d’un tournant important pour le secteur.

Toutefois, il convient de rester vigilant quant aux enjeux de fraude, qui pourraient entacher la réussite de ce dispositif et nuire à la confiance des particuliers envers les aides proposées. Comme mentionné précédemment, le gouvernement devra donc agir sur ce front pour assurer la pérennité et l’efficacité de MaPrimeRénov’.

Photo of author

A propos de l'auteur

Passionné par la technologie et la domotique, je m'efforce de rendre nos maisons plus intelligentes et confortables avec les dernières innovations. Toujours à l'affût des nouvelles tendances, je cherche à intégrer la technologie pour simplifier et améliorer notre quotidien.